BLOG
25
janv.
2017

5 nouvelles lieux intéressants à visiter à Orihuela

Nous vous proposions il y a quelques mois un premier article sur Orihuela. Nous vous y suggérions cinq sites passionnants et vous conseillions de visiter cette jolie ville historique du sud de la province d’Alicante.

Comme vous le savez, notre Hôtel La Zenia est ouvert toute l’année, et les périodes de moyenne et basse saisons sont idéales pour visiter la ville.

Même si Orihuela est considérée comme une localité de l’intérieur, son territoire communal englobe différents lieux-dits qui s’étendent jusqu’à la côte. En fait, la plage de La Zenia est une partie importante de la côte d’Orihuela.

 

Si ces cinq recommandations vous ont donné envie d’aller plus loin, en voici cinq autres :

 

1- Le musée de la Reconquête

Situé dans deux bâtiments historiques construits il y a deux siècles, le musée de la Reconquête propose une collection intéressante d’objets et d’instruments utilisés lors des défilés des Maures et des Chrétiens d’Orihuela.

Le musée, divisé en deux parties, une pour chacun des camps, dispose d’un fonds documentaire en excellent état de conservation.

Il s’agit d’une collection très variée présentant aussi bien des tenues des figurants de différentes époques que des instruments de musique utilisés lors des défilés, des photos représentatives des fêtes et des affiches des dernières éditions. Citons également la très belle maquette du château d’Orihuela décoré aux couleurs des fêtes.

Cette institution historique, un élément clé du patrimoine documentaire de la province d’Alicante, vous présente un grand nombre de pièces exposées dans différentes vitrines, avec notamment de superbes mannequins vêtus des célèbres tenues des fêtes.

Celui qui s’appelle aussi le musée des Fêtes de la Reconquête d’Orihuela présente également des expositions de pièces du Moyen Âge, en collaboration avec le musée archéologique d’Orihuela.

Costumes traditionnels du Musée de la Reconquête de Orihuela

 

2- Le couvent de Saint-Sébastien

Ce magnifique couvent situé à Orihuela vous frappera pour la beauté de son architecture, soigneusement entretenue.

Fondé en 1592, il est connu pour sa spectaculaire église et pour son jardin, aussi original que soigné.

Si vous aimez l’art, vous saurez apprécier les touches baroques qui ont été ajoutées au fil des rénovations à ce bâtiment d’époque Renaissance. C’est notamment le cas du portail de l’église, indiscutablement baroque, qui présente un aspect tout à fait différent de celui d’origine.

L’église, d’une seule nef, possède toutefois trois chapelles.

Ce monument historique, terminé en 1737, avec l’annexion de l’ancien ermitage au couvent après sa démolition, a été en grande partie reconstruit à la fin des années 1960, afin de le rendre plus adapté à son époque. La restructuration a été menée par le célèbre architecte Antonio Orts Orts.

 

3- Le palais du marquis de Rafal

Construit au XIXsiècle sur une place qui porte désormais son nom, il se trouve face à la fameuse bibliothèque publique Fernando Loeces que vous connaissez déjà puisque nous en avons parlé dans notre article précédent.

Malgré sa « construction récente » (par rapport aux autres monuments de la ville), le palais du marquis de Rafal d’Orihuela a été restauré et considérablement agrandi au cours du XXe siècle.

Si vous choisissez de le visiter, vous serez frappé par sa grande collection d’œuvres d’art de différentes époques, un grand nombre d’entre elles étant présentes dans la demeure depuis sa construction.

Ne manquez pas d’admirer ses spectaculaires œuvres gothiques ainsi que ses sculptures d’une grande beauté.

Palais Marquis de Rafal de Orihuela


4- La palmeraie d’Orihuela

Protégée par la montagne et par le mont San Miguel d’Orihuela, proche du célèbre Cerro de Oriolet, la palmeraie est probablement l’image la plus caractéristique de la ville. Pour cette raison, elle est partout visible sur les cartes postales et affiches faisant la promotion d’Orihuela. Vous la reconnaîtrez facilement depuis les alentours de la ville si vous vous déplacez en voiture. Elle attirera immédiatement votre attention, que vous soyez ou non un passionné de la nature.

La palmeraie, remontant indiscutablement à l’époque islamique, est extrêmement bien conservée et a survécu au passage du temps.

Elle est considérée comme un Bien d’intérêt culturel, et fait partie des paysages les plus protégés d’Europe.

Mais la palmeraie d’Orihuela est également un endroit parfait pour pratiquer le sport en plein air. Ne soyez pas surpris si vous croisez des coureurs autour des cultures ou sous les palmiers.

D’autre part, ce site évocateur est également considéré comme un arrêt obligatoire des itinéraires cyclotouristiques autour du quartier de San Antón de Orihuela. Les cyclistes suivant ces itinéraires y découvriront toute l’histoire associée à la culture traditionnelle à Orihuela de produits comme le coton, le chanvre ou encore la luzerne, tous liés à son passé islamique.

Historique Palmeraie de Orihuela

 

5- Mines de San Antón et four de Bustamante

Le passé minier d’Orihuela est un élément important à connaître si vous devez séjourner dans cette jolie ville historique. Nous ne pouvons pas manquer de vous recommander les mines de mercure de San Antón. Si vous décidez de les visiter, vous vous trouverez devant un des monuments géologiques majeurs de la province d’Alicante.

Également protégé par le mont San Miguel, cet intéressant complexe minier est composé du four de Bustamante et de la maison des ouvriers.

Le four de Bustamante servait à la production du métal, tandis que la maison des ouvriers était utilisée pour stocker le mercure liquide, mais aussi comme magasin pour les outils.

On raconte que ces mines furent découvertes par un berger qui cherchait un endroit où s’abriter d’une pluie intense en pleine journée de pâture. Il pénétra dans une cavité au milieu de la terre jusqu’à ce que la pluie cesse.

Lorsqu’il raconta aux habitants d’Orihuela comment il s’était protégé de la pluie, ceux-ci découvrirent rapidement que ce simple trou au milieu de la terre était en fait une véritable mine d’où l’on pouvait extraire le mercure le plus pur.

Le four de Bustamante d’Orihuela et le four d’Almadén, dans la province de Ciudad Real, sont les deux seuls conservés en Espagne.

Si vous avez envie de découvrir cet intéressant site naturel, il vous suffit de suivre un sentier au départ de l’église paroissiale de San Antón.

Classique four de Orihuela

C’est ainsi que s’achève notre deuxième article consacré à de nouvelles propositions de visites dans la ville d’Orihuela et dans ses alentours. Cet itinéraire vous intéressera particulièrement si vous avez choisi de passer quelques jours dans notre hôtel Servigroup La Zenia.

À très bientôt... !!

Pourquoi réserver sur le site de Servigroup.fr?